jeudi 23 septembre 2010

Les nouvelles sont bonnes !

Formidable ... L'obésité recule. Les résultats des études sont encourageants. En France, plusieurs facteurs s'additonnent pour que l'obésité infantile marque le pas... Continuons sur cette voie. Pour tous les détails, je vous renvoie aux publications. D'ailleurs en cherchant sur le net, j'ai découvert, avec plaisir, que le rapport coordonné par Anne de Danne, pour l'Elysée, en décembre 2009, fait référence à mes travaux. Là encore, je vous invite à lire... (http://www.elysee.fr/). Puisque j'ai été sur le net, voici quelques liens : http://www.pulpeclub.com/ , http://www.terrafemina.com/, http://www.lefigaro.fr/, http://www.ecoledesparents.org/http://www.wikipedia/, avec ces sites grand-public, des sites plus professionnels http://www.springer.com/, http://www.has-sante.fr/. Pourquoi je vous cite ces quelques sites ? Certains de mes travaux y figurent ou ce sont des articles qui les présentent...

Dernière info pour l'heure : deux conférences : en octobre : Le 19 à Paris, dans le cadre de deux journées sur le thème Obésité et Anorexie (http://www.crea.polytechnique.fr/), et à Beynes le 16 novembre (association TISS).

jeudi 9 septembre 2010

je reçois Mr et Mme Tout le monde !

Alerte ! On m'a signalé que je ne parlais que d'obésité, comme si je ne recevais que des personnes ayant des problèmes de poids. Il n'en est rien ! Spécialité ne signifie pas obssession de ma part. Ni rétrécissement. Soyons précis, viennent consulter tout un chacun qui le souhaite, enfant, ado, femme, homme, pour les mêmes raisons qui mènent chez un psy, d'ordinaire. Un psychanalyste, parce que "les raisons pas raisonnables" qui nous gouvernent peuvent ête combattues si on les connaît, si on les repère, sinon on peut déplacer les symptômes, les souffrances mais pas plus.
A bientôt...

mercredi 8 septembre 2010

anneau-gastrique.com

Le lien avec ce site montre comment dans l'obésité morbide il est impératif de considérer ce à quoi l'expression corporelle renvoie pour rendre possible les effets d'une chrirurgie.
Les infos médicales sont précises et les questions psychiques soulevées sont essentielles.

Obésités. Le poids des mots, les maux du poids (livre paru en 2007, Ed Calmann Lévy)

Comment devient-on obèse ? Y a-t-il une différence entre surpoids et obésité ? Comment passe-t-on de l’un à l’autre ?
Cette société d’abondance dans laquelle nous vivons ne va-t-elle pas à l’encontre du diktat de la minceur que nous subissons ? Et quelles sont les mesures et les prises en charge les plus adaptées pour limiter ce phénomène et venir en aide aux personnes qui en souffrent ?

Commençons par la faim, cette faim insatiable, mais faim de quoi ? Trop souvent il est demandé de commencer par la fin : se mettre au régime. Or, privation entraîne frustration et à terme transgression.

Catherine Grangeard propose ici d’écouter ce que les personnes obèses, reçues dans son cabinet de psychanalyste, ont à dire. Obésités, au pluriel. Si le problème est pluridimensionnel, les solutions aussi. Maux croisés, psyché et corps. Par-delà la nécessaire réflexion sur le phénomène de société, Catherine Grangeard poursuit dans ce livre d’autres finalités : d’abord, aider les personnes en surpoids et obèses à mieux vivre ; ensuite, offrir les outils pour déjouer durablement les mécanismes divers et variés en jeu ; enfin, retrouver une liberté longtemps mise en péril en réconciliant les éléments épars de sa propre histoire, qui pipent les dés dangereusement et à notre insu.



Catherine Grangeard est psychanalyste, après avoir été psychosociologue. Elle est spécialiste des problèmes de poids et du comportement alimentaire. Elle a participé au Dictionnaire de la psychanalyse dirigé par Alain de Mijolla.