lundi 16 janvier 2012

Lecture à voix haute, vous êtes conviés...

Les Samedis littéraires
de l’Hôtel Lutetia
7, 28 janvier – 11 février – 10 mars– 14 avril – 12 mai – 9 juin 2012
L’Hôtel Lutétia et Les Mots Parleurs vous convient à ses rendez-vous littéraires :
Evènements thématiques, salons de lecture, actualité, débats, ateliers…
Lecture à 18h00
Actualité Littéraire
Le samedi 14 avril 2012
« Comprendre l’obésité,
Une question de personne,
Un problème de société »
de Catherine Grangeard
Editions Albin Michel
Avec Carole Bergen, Valérie Delbore et Jean-Pierre Poisson
En présence de Catherine Grangeard
« Le principe de réalité aurait-il été tout à fait dénié les temps derniers ? La vie est difficile. Est-ce un scoop ?
Les bonnes nouvelles, ce serait peut-être que la lucidité revient...
En ce qui concerne l'obésité, les causes plurifactorielles ont été soulignées cette année par toutes les études.
Ainsi, cela évitera à beaucoup de croire aux sornettes simplificatrices des sauveurs en tous genres.
Causes externes, liées à l'environnement, social, familial, environnement au sens large... Causes internes tant
somatiques que psychiques.
Les conclusions de ce diagnostic sont de toujours prendre en considération plusieurs facteurs pour prévenir ou
remédier aux problèmes d'excès de poids. Bien sûr, une fois examinée la situation de chacun, certains facteurs
sont plus ou moins en cause, donc à corriger. Autrement dit encore, on n'est jamais dans le tout ou rien.
Carence ou excès, que ce soit au niveau psychique comme à celui des comportements, le résultat est toujours
néfaste.
Le déséquilibre porte en lui le fait que des conséquences négatives sont attendues.
Qu'avons-nous fait du bon sens ?
Toutes ces questions montrent combien l'obésité est le mal du siècle : l'obésité correspond à cette époque de
démesure.
C'est à la fois une question individuelle et un problème de société » Catherine Grangeard
Droit d’entrée plein tarif : 10€
Tarif réduit : 8€ -5€ (étudiants)
La lecture (1h) sera suivie d’un cocktail
Ouverture des portes à partir de 17h45
Informations Réservations
www.motsparleurs.org lutetia-events@concorde-hotels.com
www.concorde-hotels.com motsparleurs@wanadoo.fr
45 boulevard Raspail – 75006 Paris – France - M° Sèvres Babylone
Tél : +33 (0)1 49 54 46 46

lundi 9 janvier 2012

Après Dukan

La méthode Dukan : la haine

Quel coup de pub… Les réactions ont beau être globalement négatives, on en parle !
La meilleure défense est-elle l’attaque ?
Puisque le rapport de l’ANSES en novembre 2010 a tué la méthode Dukan, ses tentatives de rester dans la course ne manquent pas. L’homme d’affaires a demandé aux médecins généralistes de s’allier à lui pour constituer une cohorte de patients, en leur offrant ses livres… Eh oui, ce nutritionniste n’est pas un médecin qui consulte les millions de gens qui se réfèrent à lui. Sa notoriété est faite par la vente de ses livres et de la masse de personnes qui achètent sur internet une méthode standard… Mais ça n’a pas été satisfaisant. Alors, l’idée d’interpeller les candidats se concrétise par un petit livre dont le lancement est réussi…

La haine des gros se manifeste ouvertement dans un programme qui sanctionne celui qui est défini par un IMC. Des numéros pour définir la qualité d’un être humain… L’éthique du médecin se cherche… La contrainte pour perdre du poids est certainement efficace d’après notre célèbre nutritionniste. Hippocrate doit se retourner dans sa tombe : primum non nocere…
La haine de soi qu’entraînent les régimes ratés est à l’origine des reprises de poids plus importantes encore, tous le savent. Ce « tous » désigne ceux qui font le yoyo comme ceux qui les prennent en charge.
La haine de l’autre, haine envers les gros à faire maigrir à tout prix, ici on ne cherche pas à savoir pourquoi les choses sont ainsi pour éventuellement intervenir sur ces choses (ce n’est pas dans le marketing Dukan), haine envers les experts qui ont osé dénoncer la nocivité du régime Dukan. Ils ont été déclaré incompétents par celui qui n’a pas apprécié le verdict. Ça rappelle Servier et Irène Frachon. Comment une illustre inconnue osait s’en prendre à un personnage respecté, honoré (Légion d’honneur), riche et puissant ?
Et pour finir, Dukan suscite de la haine envers lui.
Sanctionner les mauvais gros élèves ! Stigmatisation et discrimination mènent toujours au pire, nous le savons. C’est grave.
De la part d’un médecin, c’est pire !
On ne peut ignorer de nos jours les aspects multifactoriels intervenant dans l’obésité. Donc, même quelqu’un d’autocentré ne peut en avoir entendu parler. Qui plus est un richissime médecin spécialiste de la question…
Le contre-feu allumé par Dukan est tout de même énorme.
La chute du régime est donc annoncée qu’elle fasse ainsi perdre la tête ?

Tenir un discours de vérité est moins vendeur que le leurre. L’obésité est un problème tenant à l’environnement, relevant du mode de vie actuel, se compliquant de dispositions personnelles, tout autant psychiques que physiques. Ce n’est pas un clic sur un clavier qui puisse constituer la solution pour aboutir enfin à une prise ne charge d’un problème de société et d’un souci de la personne !
Toute approche nutritionnelle, ou strictement par l’activité physique ou même uniquement psychique est réductrice. L’être humain est complexe et simplifier la réponse est mensonge.
Tous les experts de la question dénoncent ceux qui promettent la lune à des gens désespérés.
La question de l’obésité est suffisamment plurifactorielle pour nous réjouir d’ouvrir un grand débat et ne pas le refermer avant même de commencer par quelques recettes.
Elle est trop sérieuse pour être débattue par quelques personnages médiatiques.
Nous sommes nombreux à travailler dans notre coin, à tenter de communiquer sur comment prendre en charge des personnes confrontées à leurs difficultés. Pour comprendre l’obésité, nous devons sortir des sentiers battus et des méthodes-miracles. Si ça marchait, ça se saurait depuis le temps que certains occupent le pavé. Et oui, le rapport ANSES a raison !
Nous sommes révoltés.
Mais que fait la police ? Pas la police judiciaire… Mais celle qui contrôle les médecins. Comme l’Ordre des Médecins, le ministère de la Santé. Celle qui enquête sur les dérives médicales… Les mois derniers sont riches de scandales dans le domaine de la santé. Ce n’est pas fini car maintenant que les candidats sont interpellés, voyons…