jeudi 2 mars 2017

Sortir l’obésité du symptôme et s’intéresser d’abord au Sujet !


La psychanalyse s’est fondée sur la libération de la parole de « malades ». Cette méthode était à l’époque de Freud en rupture totale avec ce qui se pratiquait. La dimension technique est une dimension éthique quand Freud écoute ce que les patientes hystériques avaient à dire. Ce consentement renverse les positions. Le levier de la technique analytique se met alors en place : le transfert. Le contre-transfert que Lacan a appelé « la somme des préjugés de l’analyste » s’il n’est pas dévoilé rend inaudible ce qui s’exprime, physiquement par le corps ou les mots. Malheureusement, actuellement en France, la prise en charge de millions de personnes en obésité semble un retour à une époque révolue. Comment écoute-t-on vraiment cette parole, cette personne qui se présente en surpoids ?

 

La chirurgie de l’obésité est particulièrement examinée. Qu’en est-il des recommandations HAS ?

Comment sont-elles appliquées sur le terrain ? Quel contre-transfert s’épanouit ?

Pourquoi tant d’échecs et tant de ré-interventions sans vraiment prendre en compte le sujet ?

ETC…

Ce séminaire est ouvert

-          aux psychanalystes expérimentés comme aux plus jeunes, le questionnement n’étant pas proportionnel aux années d’expérience ni réservé aux plus chevronnés,

-          aux psychologues travaillant en services de chirurgie de l’obésité qui sont souvent un peu isolées dans leurs pratiques et que cette chirurgie questionne.

 

En partant des questions que les praticiens se posent, cette année est consacrée à un échange de pratiques.

Sous forme d’atelier, nous nous proposons d’exposer nos expériences, les partager et les interroger.

Catherine Grangeard


115 rue de la République

78650 Beynes

01 34 89 41 01


  

Le séminaire du 4ème mardi, 21h15. Espace Analytique 12 rue de Bourgogne 75007 Paris

 

2 prochains RV : Mardi 28 Mars 2017, Mardi 23 Mai 2017, soit les 4ème mardi du mois (hors vacances scolaires).

 

                                    Ouvert sans inscription préalable, me contacter par mail.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire